Observatorio de Cultura

Bulletin nº 30 Observatoire culturel (Mai 2014)
Área de cultura del Ayuntamiento de Zaragoza

Editorial

CULTURE ACCESSIBLE. Culture pour tou(te)s

Le droit d´accès à la culture est un point de départ fondamental pour la défense de toute approche dans notre société. Les institutions publiques doivent garantir une offre à la portée de tous les citadins, les personnes handicapées, les personnes âgées, les jeunes, les enfants?, et à la portée aussi de toutes les poches ; une culture accessible, diverse et plurielle.

Saragosse est une ville idéale pour profiter de multiples propositions culturelles mais on manque de la formation pour obtenir la participation de ceux qui sentent la culture comme quelque chose d´éloignée ou d´inaccessible.

Il y a des initiatives didactiques et de communication suffisantes pour approcher la culture à toute la population, pour démolir les mythes que, comme des hautes parois, empêchent l'arrivée et l'inclusion aux publiques plus nombreux ? Il ne suffit pas de subventionner de théâtres ou d´auditoires pour remplir plus ou moins sa capacité mais il s'agit de porter la culture où il n'arrive pas ; de chercher de nouveaux publics et de transformer réellement la culture en quelque chose d´accessible à tous. Accessibilité des installations et des équipements en supprimant les barrières physiques et architectoniques et en éliminant aussi les barrières de communication. Accessibilité à une offre culturelle diversifiée et plurielle en comprennent la majorité de publics possibles et d´autres nouveaux. Accessibilité aux prix et finalement accessibilité pour donner de facilités pour profiter la culture comme quelque chose de quotidien, avec nouveaux programmes didactiques et de divulgation.

Évidemment, avec des impôts comme le 21% du TVA culturelle en Espagne, face au 5,5 appliqué en France, le 7% en Allemagne ou le 3% à Luxembourg, nous contribuons à l'idée de que la culture est un bien de luxe que, évidemment, n´est peut pas être profitée par une couche importante de la population.

La culture est un droit, pas un privilège et nous devons faire tout ce qu´il est possible pour la mettre à disposition de toute la population dans les meilleures conditions possibles. Pour les personnes handicapées, parmi qui beaucoup de personnes âgées, on doit supprimer les barrières architectoniques et construire de pentes et adapter les ascenseurs, bains et portes automatiques, disposer des compteurs en deux hauteurs, une signalisation adéquate et de vitrines et de l´information à une hauteur adéquate. Pour les personnes aveugles et avec des déficiences visuels, faciliter l´accès et le transit par les intérieurs des espaces culturels, avec de sols de différentes textures, son dans les ascenseurs, éliminer les barrières de communication par de maquettes tactiles dotées de son, audio-guides dans les musées et affiches et information avec de lettres plus grandes. Pour les personnes sourdes et avec de problèmes d´audition, des audio-visuels sous-titrés, messages écrits dans les messages parlés, langue de signes, boucles magnétiques et signe-guides. Nous devons aussi dessiner de webs accessibles pour toutes ces personnes avec de différentes invalidités et faire plus facile leur rapprochement à l'information, aux convocations et aux offres culturelles.

Nous, dans le Département de culture municipale, sommes conscient de ce fait et nous avons commencé à analyser la situation de l´accessibilité dans les musées de notre ville. L'Observatoire de culture a fait un bref rapport dont les résultats, comme on peut apprécier, indiquent que les musées municipaux ont le niveau le plus haut d'accessibilité, bien que certains d'eux ont besoin de travaux de conditionnement. Plus d´ínformation.

En garantissant l'accessibilité à la culture des personnes handicapées, nous ouvrons tous nos espaces culturels à toutes les personnes en égalité des chances.

Une politique culturelle accessible commence par l'aménagement de l'espace, des installations et de l'équipement, mais on a besoin aussi de programmes de formation pour les professionnels de la culture et du personnel des espaces culturels centrés sur les personnes handicapées et l´accessibilité ; de la recherche, du développement et de l´innovation technologique pour rendre plus facile les différents contenus culturels ; favoriser l'embauchement des personnes handicapées ; favoriser aussi sa participation dans la création artistique et garantir la participation des usagers et des organismes représentatifs dans le suivi et l'exécution des actions.

 

Observer Saragosse

La Course du Gancho candidat au Prix international Agenda 21 de la culture

Saragosse a présenté sa candidature au Prix international Agenda 21 de la culture 2014 en Mexique D.F. avec le projet "La Course du Gancho", un pari interdisciplinaire des voisins du quartier de San Pablo (appelé aussi el Gancho). Historiquement, ce quartier représente de valeurs comme la tolérance, la paix et la coexistence et que la ville de Saragosse a assumée comme propres. C´est un quartier qui revendique son pari pour un présent et un futur sans marginalisation et plus solidaire. Le voisins sortent à la rue pour jouir cette fête pendant trois jours mais ils ont de la capacité de transformation pendant toute l'année. De jeunes, de personnes âgées, des enfants, des immigrants, des artistes, de commerçants, etc. croient, construisent, profitent, se trouvent et se découvrent par les différentes activités pour mettre en valeur l'inclusion, la tolérance et la participation démocratique. Cette fête montre la diversité et la richesse culturelle du quartier dans ses rues et ses places, en montrant ses traditions, son art et sa culture à tous qui veuillent prendre part et en profiter. Le gagnant de ce prix, doté avec 50 000 ? pour la promotion internationale du programme et le renforcement de l´implémentation locale de l'agenda, sera connu en juin prochain. Plus d`information.

 

Ecozine 2014

Une nouvelle édition du Festival international de cinéma et environnement de Saragosse Ecozine, organisé par l'Association culturelle Ecozine et la Mairie de Saragosse, sera tenu du 15 au 22 mai 2014. La 7e édition du Festival veut faire arriver au public de Saragosse un message de respect à l'environnement et à la culture engagée. Informer et sensibiliser par le cinéma, être une fenêtre aux réalités présentes aujourd'hui dans le monde et devenir une plate-forme pour montrer les travaux de beaucoup de cinéastes engagés avec la planète sont encore les objectifs principaux de ce festival qui est aujourd'hui plus en vigueur que jamais. Cette édition comprenne les sections Première, Cinéma et eau, Jeunes, CoopeRart, Ecozine en famille, Focalisés, Autres perspectives et la section compétitive Rencontre 2013 pour de réalisateurs audio-visuels. www.festivalecozine.com/

Appel à propositions pour la quatrième édition de la Nuit en blanc de Saragosse à tenir le 28 juin prochain

Les organisations et les organismes culturels intéressés à participer dans le programme pourront présenter leurs propositions d'activités jusqu'à vendredi le 23 mai. Le programme culturel et de loisir Nuit en blanc de Saragosse retournera à la ville au nuit du 28 juin et transformera le centre-ville dans une immense scène culturelle pendant presque six heures de programmation. Depuis le 20:00 heures de l'après-midi et jusqu'au 2:00 heures de la nuit la ville restera dans une ébullition constante de concerts, représentations de théâtre et de danse, spectacles, rencontres culturelles, expositions et une longue liste d'activités, la majorité d' elles gratuites, suivies par des dizaines de milliers d´habitants de Saragosse dans les différents espaces publics, musées, salles de concerts, théâtres et n´importe quel endroit préparé pour accueillir un événement culturel. Çà sera la quatrième édition à Saragosse de ce programme culturel né en 2002 à Paris et rapidement étendu par les capitaux et villes européennes les plus importants jusqu'à se consolider comme une des plus largement partagées et évaluées expériences globales.

Les organisations et organismes intéressés à participer dans cette édition pourront présenter leurs propositions jusqu'à vendredi prochain le 23 mai par le courriel nocheenblanco@zaragozacultural.com.

La première édition de la Nuit en blanc de Saragosse a eu lieu en 2011, avec la collaboration et le support de l'association Zaragoza en Blanco et 51 activités dans 42 espaces de la ville. En 2012 les activités ont augmenté en dépassant le chiffre de 90 dans 53 espaces différents, tandis que l'année passé les chiffres ont monté à 141 activités dans 72 espaces, avec la collaboration directe de 81 groupes et institutions.

Leonardo Padura gagne le 10e Prix international de Roman historique « Ville de Saragosse » et Sarah Lark le Prix d'honneur.

Leonardo Padura a gagné la 10e édition de ce prix. Le coordinateur, Juan Bolea, a dit que le jury a évalué dans 'Hérétiques' de Leonardo Padura (La Havane, 1955),« en plus d'être une ?uvre très bien écrite, il s'agit d'un roman historique atypique avec un format de polar, de suspense ». Leonardo Padura est aussi l´auteur de 'Le roman de ma vie' et de 'L'homme qui aimait aux chiens', reconstruction des vies de Trotsky et Ramón Mercader.

La cérémonie de ce prix doté avec 20 000 euros à distribuer entre l'auteur, Leonardo Padura, et l´éditorial Tusquets, sera le 28 mai prochain à la Mairie de Saragosse, aussi que le Prix d'honneur de cette édition, l'auteur allemand Sarah Lark.

Sara Lark, qui habite en Espagne et elle est connue par sa Trilogie des Maoris, a publié de romans à grand succès international comme « Le cri de la terre » (2009) ou « Les vagues du destin ». D´après le jury « cette auteur enrichit le roman historique » et elle le fait « aussi par son style littéraire que pour approfondir dans la psychologie des personnages ». Ses histoires qui ont mérité la plus grande reconnaissance internationale sont placées à la Nouvelle Zélande, pays qu'elle connaît bien, avec une trame centrée sur la culture maori et le processus de colonisation de ce pays. Plus d`information.

 

Observer les Entreprises Culturelles de Saragosse

 Zona de Obras  Nous interviewons Rubén Scaramuzzino, directeur de l'entreprise Bailanta, SL (Zona de Obras)
Comment a-t-il surgit l'idée de créer ce projet et pourquoi ? Quelle est la différence entre votre projet et celui d´autres ?
Au moment de lancer Zona de Obras il n'y avait pas de médias centrés sur le panorama musical et culturel Ibéro-américain.  La présence de la culture alternative est insignifiante dans les médias généralistes. Cela nous a motivées à créer ZdeO, un projet de gestion alternative qui a été aussi le moteur d´une magazine-entreprise, de différents festivals multidisciplinaires, d´un journal online, d´un atelier de dessin et d´un magasin online.
 

l'échange entre l´Ibéroamérique et les pays nordiques, où nous travaillons depuis 5 années.
 Quelles difficultés avez-vous trouvé ? Avez-vous reçu d´aides ?
Tout type de difficultés. C´est regrettable que la culture ne produit pas trop d'intérêt en Ibéroamérique. Les institutions ont d'autres priorités et l'industrie est totalement centrée sur le plus conventionnel et commercial.
Non, nous n'avons pas reçu d'aides dignes d´être mentionnées. Tout ce que nous avons fait durant ces 20 ans c´est le résultat de notre effort et dévouement absolu.
Qu'est-ce que vous a apporté le développement de cette initiative ?
De nombreuses satisfactions, pouvoir vivre de ce que j'aime et je sais faire. Et reconnaître aussi qu´il reste beaucoup  à faire dans le cadre culturel
Quels projets vous êtes en train de développer en ce moment ? Et en collaboration avec d'autres entreprises ?
Maintenant nous sommes centrés sur le journal en ligne de Zona de Obras (premier journal de musique et culture Ibéroaméricaine) et sur la cinquième édition du festival Jours nordiques (premier festival multidisciplinaire de culture nordique en Espagne et en Amérique latine).
Quelle serait votre recommandation à quelqu'un qui pense à créer un projet d´entreprise ?
Avoir un concept clair et défini et se différencier du reste de projets.
 

 

Observer Spagne

Premier Forum de culture et de bonnes pratiques
Le mois de mars dernier a eu lieu à Madrid le 1er Forum de culture et de bonnes pratiques. De différents professionnels du secteur ont décidé d'organiser cet Ier  Forum  pour « initier dans notre pays un débat sur la manière de faire une gestion culturelle capable de fortifier le secteur professionnel, identifier et encourager de bonnes pratiques professionnelles, favoriser le networking et produire un document basique avec de recommandations et de protocoles.
Les manuels de bonnes pratiques faits par des professionnels et acceptés et passés par eux sont un instrument nécessaire pour introduire de critères de bonne gestion, d'efficience et de transparence, y compris la mesure et publication des résultats, la transparence des commissions d'évaluation des aides, de bourses et subventions, et aussi dans les projets culturels avec financement publique, en établissant de critères et des standards objectifs ».  Plus d´information.

Elles sont de femmes du cinéma. C´est le cinéma espagnol

L'Institut de la cinématographie et des arts audio-visuels (ICAA) a mis en marche la campagne « Elles sont de femmes du cinéma. C'est le cinéma espagnol », en montrant le visage de treize professionnels du cinéma espagnol. On compte avec la collaboration de l'Association de femmes cinéastes et des médias audio-visuels (CIMA)

L'affiche de cette campagne qui apparait dans quelques médias, montre les charactéristiques des scénaristes Virginia Yagüe et Lola Salvador, la monteuse Teresa Font, l'ingénieur de son Eva Valiño, la scénariste Belén Atienza, les productrices Esther García, Puy Oria et Mariela Besuievsky, les directeurs Inés París, Isabel Coixet et Paula Ortiz, la musicienne Zeltia Montagnes et le directeur de garde-robe Laia Huete. ). http://www.cimamujerescineastas.es/

40% des boursiers du Musac ont de galerie pour exposer et un 47% ont exposé individuellement pendant l´année dernière

Les bourses et les aides au secteur culturel sont un support fondamental pour le développement professionnel : présence dans des expositions, galeries, ou pour se bénéficier d'autres bourses et aides. Le bulletin numérique du portail d'art contemporain « arteinformado » publie un rapport sur la vie artistique des artistes qui ont obtenu une bourse du MUSAC et les résultats sont : « en tenant compte des 44 artistes qui ont reçu une bourse à la création artistique du MUSAC de León dans ses six éditions, un 40% d'entre eux ont une galerie qui les représente et un 47% ont organisé au moins une exposition individuelle l´année dernière. Ces bourses du MUSAC sont à la une pour deux motifs : un, parce qu´elles seront convoquées à nouveau en 2015 après cinq années, comme nous a été confirmé par la direction du musée de Léon ; et deuxième parce que jusqu'au le 8 juin prochain on peut visiter dans l´espace Laboratoire 987 une exposition des projets faits par ces boursiers avec le titre « Une pause pour réfléchir ».Plus d´information.

Elena Poniatowska reçoit le Prix Cervantes 2013 et María Victoria Atienza le Prix Reina Sofía de poésie Ibéroaméricaine 2014.

Elena Poniatowska est la quatrième femme à obtenir le Prix Cervantes dans ses 39 éditions. D´après le jury, elle présente « une trajectoire littéraire brillante dans de types différents, de manière particulière dans la narrative et le dévouement exemplaire de son journalisme. On peut souligner son compromis ferme avec l'histoire contemporaine. Elle est l´auteur d´?uvres emblématiques qui décrivent le XXe siècle avec une projection internationale et intégratrice, Elena Poniatowska est une des voix les plus puissantes de la littérature contemporaine en Espagnol .

Elle a reçu le prix habillée d´un costume indigène que, comme Margarita Borja raconte Plus d´information.

renforçait rituellement son image d'autorité cosmopolite. Elena Poniatowska a commencée son discours avec un souvenir pour les trois femmes qui l'ont précédée, en se comparant avec Sancho Panza : « Je suis une femme Sancho Panza? et elle a indiqué que « le pouvoir financier dirige pas seulement le Mexique mais tout le monde. Ceux sont de moins en moins qui le résistent, montés sur Rocinante et suivis par Sancho Panza». Elle est fière aussi de marcher avec les « naïfs, les frappés, les candides ». Vidéo de son discours en direct, Plus d´informatión.

 

María Victoria Atencia a gagné le Prix Reina Sofía de poésie Ibéroaméricaine 2014, considéré le prix institutionnel le plus important de ce type en langue espagnole et portugaise. Elle a été aussi la quatrième femme à gagner ce prix que tient sa XXIIIe édition.

Soledad Puértolas et María Ángeles Pérez López, qui ont fait partie du jury, ont remarqué « qu´elle a su dialoguer avec la tradition et transformer le quotidien dans quelque chose de trascendant ». Soledad Puértolas, une grande défenseur de la poésie d'Atencia, a déclaré que « la manière qui a cette auteur de Malaga de cristalliser le présent et de le remplir de lumière, de rendre chaque geste ou les petits pensées en quelque chose partagé?nous illumine l'intérieur et nous illumine toujours avec une espèce de nostalgie de ce que nous pourrions avoir été ,vers cet amour que nous soutient parfois et parfois pas, mais qu´on se montre comme il est en réalité».

J'ai levé avec mes doigts le cristal des eaux, j'ai contemplé son silence et je me suis enfoncé en moi-même. Vers du poème « La lagune de Fuentepiedra » de María Victoria Atencia

 

Observer l'Europe

Élections européennes du 22 au 25 mai 2014

On a convoqué a la fin de ce mois des élections européennes, les premières après l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne C´est un bon moment pour connaître les programmes culturels posés par nos futurs représentants en politique culturelle, comme la proposition d'une TVA culturelle commune en Europe.

Culture Action Europe (CAE), le premier réseau culturel européen et la voix pour plus de 80 000 organisations pour placer la culture au centre du débat public à tous les niveaux - local et Européen ? en essayant d'établir une nouvelle identité globale et pas l'hégémonie d´une seule langue, culture ou religion, a encouragé une initiative à l'occasion des élections Européennes adressée à tous les partis politiques. Ces sont ses principaux points :

  • Encourager la circulation culturelle et artistique en Europe et éliminer les barrières

  • Reconnaître,par la législation adéquate, les droits économiques de créateurs et de producteurs et aussi de distributeurs et intermédiaires.

  • S'opposer activement à toute ingérence dans les domaines de la culture,l'art, l'éducation, la recherche et les droits de l'homme. Plus d´informatión.

Réseau de musées des Balkans

Cyberkarys, le bulletin numérique d'Interarts (Plus de i´nformatión) présente dans son numéro d'avril la création aux Balkans d´un réseau composé, jusqu'à aujourd'hui, par 19 musées, basé sur les principes de la paix et la réconciliation, et de critères d'efficience, en cherchant l´établissement d´une plate-forme pour l'échange, le dialogue et la promotion des musées dans le patrimoine commun complexe de cette région. Le réseau est composé par certains des musées de l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo, le Macédoine, le Monténégro et la Serbie, mais il est ouvert aussi à d'autres musées intéressés de cette zone.

Le Réseau de musées des Balkans (BMN) Plus d´informatión, comme il est appelé, a commencé à développer une série de projets pour améliorer ses installations et les faire plus attirants au public. Un des projets le plus importants a été de leur doter d'installations accessibles pour les personnes handicapées.

Programme Europe créative

Europe Créative est le nouveau programme de l'UE pour la période 2014-2020 qui a pour but la promotion des secteurs culturels et créatifs, et qui comprend l'ancien Programme culture 2007-2013.

Le but c´est de développer tous les secteurs des industries culturelles et créatives, en étant une source important d´emploi et de croissance, et soutenir aux professionnels européens qui travaillent dans de différents domaines de la culture et de secteurs analogues. La culture, le cinéma, la télévision, la musique, la littérature, les arts scéniques le patrimoine européens et d'autres domaines auront un support plus grand dans le cadre de ce nouveau programme.

Le programme a un budget de 1 460 millions d'euros et facilitera le financement au moins à 250 000 artistes et professionnels de la culture, 2 000 cinémas, 800 films et 4 500 traductions de livres. On lancera aussi un nouveau mécanisme de garantie financière qui permettra aux petites entreprises du secteur culturel et créatif d'avoir accès à des prêts bancaires jusqu'à 750 millions d'euros. Plus d´informatión.

 

Observer l'Amérique latine

Le festival d'animation Animage ouvre son inscription

Entre le 19 et 27 septembre 2014 sera tenu le Festival international d'animation de Pernambuco. L´inscription pour envoyer de propositions est ouverte jusqu´à le 21 juillet prochain. La date limite pour prendre part à cette convocation sera le 21 juillet et l'événement aura lieu à la ville de Recife, dans le nord-est du Brésil. L'événement inclut quatre prix : Meilleur court métrage, Meilleur court métrage pour des enfants, Meilleur court métrage brésilien et le Prix du public. Il y aura aussi de prix dans les catégories suivantes : Meilleur directeur, Meilleur scénario, Meilleur direction artistique, Meilleur son et Meilleur technique. Animage, un projet de Rec-Beat Produções, en 2013 a présenté 129 films de 32 pays différents.Plus d´infomatión.

 

Bulletin de l'Observatoire Ibéro-américain de culture

L'Observatoire Ibéro-américain de culture (OIBC), une initiative de l'Organisation d'États Ibéro-américains pour l'éducation, la science et la culture (OEI) a commencé à publier un bulletin numérique : il s'agit d'un projet de coopération culturelle qui cherche à réunir et diffuser une information significative en matière culturelle et de coopération culturelle en Ibéroamérique et contribuer à l'élaboration d'une méthodologie partagée d'indicateurs culturels d'intérêt commun pour la région. Le numéro 2 informe sur les avances dans la construction de comptes satellite dans les pays Ibéro-américains et l'impact des industries créatives pour son développement économique, l'accès et la participation des activités culturelles, et une enquête sur la consommation culturelle au Mexique.Plus d´informatión.

Festival Ibéro-américain de théâtre de Bogota

Sa XIVe édition a eu lieu du 4 au 20 avril. C´est l´événement de théâtre le plus important d´Ibéroamérique et sans précédent dans la Colombie. La première édition du Festival a été en 1988, organisé par Fanny Mikeycon, une femme qui a survécu plusieurs attentats et de menaces constantes. D´après les organisateurs « le Festival continue sa marche et il a produit dans la ville une espèce de mouvement insurgent du peuple contre l'horreur de la violence ».25 pays des cinq continents ont participé cette année pendant 17 jours avec 1 200 artistes, 300 fonctions de théâtre dans 21 salles, outre de nombreuses activités de théâtre de rue. Le pays invité à cette édition a été le Brésil. Plus d´information.

 

Observer le Monde

Le Canadian Tulip Festival

Une nouvelle édition du Canadian Tulip Festival (Festival de la tulipe) est tenue ce mois de mai à Ottawa, Canada, avec plus d'un million de tulipes. Il s'agit d'un événement plein de couleur et d´émotion qu´inspire la créativité de tous les photographes et les artistes qui visitent cet événement.

Plus de 500 000 personnes profitent de cet événement chaque année. Au-delà de la célébration de la tulipe comme un symbole de la beauté et de l'amitié, le Festival canadien de la tulipe a pour but la présentation des idées de certains des penseurs les plus brillants de notre temps.

Cette édition du festival, qui aura lieu du 9 au 19 mai, inclut aussi des activités musicales, orateurs et expositions de cuisine internationale.Plus d´informatión.

La peinture italienne du Musée du Prado voyage à l'Australie

Soixante-dix huiles et trente dessins appartenant à la collection italienne du Musée du Prado, depuis le début du XVIe siècle jusqu'au XVIIIe, voyageront à l'Australie pour être exposées à partir du 16 mai à la Galerie nationale de Victoria à Melbourne.

Rafaël, Tiziano, Tiépolo, Correggio, Tintoretto ou Carracci sont certains des artistes qui feront partie de « Chefs-d??uvre de l'art italien de la Cour espagnole. Musée du Prado », en étant le plus grand prêt d'art italien fait par cette pinacothèque pour une seule exposition et la première fois que ces ?uvres sortent de l'Europe.

Organisée par le Musée du Prado en collaboration avec la National Gallery of Victoria and Art Exhibitions Australia, çà sera pendant trois mois une occasion sans précédent pour le public australien de voir dans son pays cette sélection d'?uvres qui présentent une partie du patrimoine espagnol. Plus d´informatión.

 

Festival Holi

Aussi en Inde et au Népal que dans d´autres régions du monde avec d'importantes populations d´hindoues ou des personnes originaires de l´Inde, l'arrivée du printemps est célébrée aussi avec un festival, le Festival Holi.

Il s'agit d'un festival de printemps plein de couleur, appelé aussi Festival des couleurs ou de l'amour. Il y a des activités de musique, danse, théâtre, une véritable fête dans les rues.

Ce festival a une signification culturelle, pour se libérer des erreurs du passé et conclure les conflits. C´est un jour pour oublier et pardonner. Les personnes payent ou on pardonne les dettes ; Ils/Elles se réconcilient de nouveau. Holi marque aussi pour beaucoup le début de la nouvelle année. Plus d´informatión.


 

Prix Penagos de dessin Mapfre 2013 à William Kentridge

Le Prix Penagos de dessin est le plus important de l'Espagne dans cette discipline. Il a été gagné par d'importants artistes comme Carlos Cruz Diez, Miquel Barceló, Paula Rego, Antonio López García ou David Hockney.

Cette année le Prix, avec une dotation économique de 30 000 euros, a été obtenu par l'artiste sud-africain William Kentridge (Johannesburg, 1955). Cet artiste a centré la plus grande partie de son ?uvre sur l'expression de multiples variables du dessin, en présentant une vision emblématique de l'état actuel en Afrique du Sud. Son ?uvre, selon le jury, « est une tentative personnelle et expressive d'aborder la nature des émotions humaines et la mémoire, ainsi que la relation entre le désir, l´éthique et la responsabilité ».

William Kentridge utilise la métaphore comme un véhicule de communication en expliquant que « l'activité de dessiner c´est de découvrir qu´est-ce que c´est dessiner. Il n'est pas dessiner avant dessiner, mais la procédure de penser ». Plus d´informatión.

 

Apells

XXVIIe Concours de peinture Francisco Padilla

Jusqu'au le 15 mai on peut présenter des uvres au XXVIIe Concours de peinture Francisco Padilla organisé par la Mairie de Villanueva de Gállego.Plus d´informatión.

CULTUP, programme de support aux entrepreneurs culturels : convocation ouverte

La Fondation Ibéroaméricaine d'industries culturelles et créatives (FIBICC) lance la première convocation dans le cadre du programme de support aux entreprises culturelles, CULTUP. En étant destiné aux jeunes entrepreneurs espagnols d'autres pays européens ou d´Ibéroamérique, le programme est composé de deux phases : une phase présentielle avec deux jours de formation dans les matières nécessaires pour développer un projet d´entreprise ; et une autre virtuelle, dans laquelle les participants recevront d´assistance centrée sur les entreprises culturelles. L'objectif du programme est de contribuer à une formation de qualité pour les entrepreneurs culturels et créatifs, de sorte qu´ils puissent se construire un profil professionnel dans le secteur. Les dates de la phase présentielle par pays et le formulaire d'inscription est disponible à Plus d´informatión.

Le Faena Arts Center convoque son Prix aux arts 2015

Le Faena Arts Center de Buenos Aires vient d'annoncer la convocation du Prix Faena aux arts 2015. Cette quatrième édition est adressée à des artistes individuels et groupes du monde entier pour développer de projets originaux et spécifiques en établissant en dialogue avec l'architecture et le centre urbain de Buenos Aires.

Le projet gagnant recevra un prix de 25 000 dollars pour l'artiste ou le groupe et un budget maximum de 50 000 dollars pour financer la production d´un ?uvre pour l´exposer dans le Faena Arts Center pendant l´année 2015. Plus d´informatión.

Plus de convocations dans le portail de l'Observatoire de culture du web municipal.

Note: Le bulletin numérique de l'Observatoire de culture de la Mairie de Saragosse est disponible en trois langues : Espagnol, Anglais et Français et il est envoyé aux abonnés de tout le monde. Pour consulter les numéros précédents.

Si vous voulez vous abonner à notre bulletin, vous pouvez le faire ici