Observatorio de Cultura

Bulletin nº 25 Observatoire culturel (Décembre 2014)
rea de cultura del Ayuntamiento de Zaragoza

Editorial

BILAN DU Ve CONGRS IBRO-AMRICAINE DE CULTURE

Un changement de puce mentale dans le monde de la culture

Le Ve Congrs Ibro-amricaine de Culture, tenu Saragosse du 20 au 22 novembre 2013, a t un rvulsif pour le secteur culturel, en supposant un vnement historique marquant pour la ville, avec un impact conomique direct prvu denviron 1,50 millions d'euros en logement et transport et aussi dans des achats et loisir. En outre, Saragosse projette et renforce son image extrieure internationale dans des domaines clef comme la culture, l'innovation, la cration dentreprises, les nouvelles technologies et la coopration.

Le Congrs laisse un lgat important pour le futur de la ville par rapport tablir de conventions, accords et contacts dans le secteur des industries culturelles. Le lgat du Congrs s'est dj matrialis dans des projets concrets comme l'accord de collaboration avec l'Organisation d'tats Ibro-amricains (OEI) pour la mobilit et la rsidence d'artistes au centre Etopia, la rdition du concours Emprende con Cultura, le concours de cration numrique Movilzate et le Festival Ibro-amricain de thtre pour des enfants au Teatro Arbol. Prochainement on tablira des accords et des initiatives dans le cadre des contacts et des conversations avec des institutions, gouvernements et organisations ibro-amricaines.

Cet vnement a aussi reprsent la consolidation du Centre dart et technologie Etopia comme un ple d'attraction internationale de contenus, projets, tendances, crateurs et entreprenants, et a suppos la consolidation de Saragosse comme un espace de rencontre propice et privilgi entre l'Europe et lAmrique latine et un important pas en avant vers la configuration d'un vritable campus Ibro-amricain dans la capital aragonaise, bas sur la culture, linnovation, la cration dentreprises, la crativit et les nouvelles technologies.

BALANCE OF THE 5TH IBEROAMERICAN CONFERENCE ON CULTURE

A change in thinking in the world of culture

The 5th Iberoamerican Conference on Culture held in Zaragoza from 20 to 22 November 2013 has been a booster for the cultural sector and a milestone for the city, with a direct economic impact of approximately 1.50 million euros, both in accommodation and transport as in shopping and leisure. The city has also boosted and reinforced its international image in key areas such as culture, innovation, entrepreneurship, new technologies and cooperation.

The Conference has left a promising legacy for the future of the city with agreements and contacts with the cultural industry sector. The legacy of this Conference has already materialised in concrete projects such as a collaboration agreement with the Organization of Iberoamerican States (OEI) for the mobility and accommodation of artists in Etopia centre, the reissuing of the contest "Emprende con Cultura" ("Entreprise with Culture"), the contest of digital creation "Movilzate" and the Festival of Iberoamerican Theatre for Children held at Teatro Arbol. Agreements and initiatives in the framework of the contacts and conversations with institutions, governments and Iberoamerican organizations will be established soon.

The Centre of Art and Technology Etopia has also established itself as a magnet for international contents, projects, trends, creators and entrepreneurs, and Zaragoza has consolidated as a favourable and privileged meeting point between Europe and Iberoamerica. This has been a giant step beyond towards the configuration of a true Iberoamerican campus in the capital of Aragon for sectors such as culture, innovation, entrepreneurship, creativity and new technologies.

Le Congrs a t un espace de dbat du secteur culturel et cratif Ibro-amricain, avec la prsence aussi de reprsentants des Etats-Unis et de l'UE, et de dlgus d'institutions culturelles ibro-amricaines, Instituto Cervantes, etc.

Les ministres ibro-amricains ont dvelopp une active participation pendant le Congrs dans l'espace de dbat institutionnel 'Conversatorios' o on a abord les dfis et les opportunits de lge numrique pour la consolidation dun Espace culturel Ibro-amricain et la proposition de cration d'un Agenda numrique culturel Ibro-amricain.

Un des plus solid paris et nouveauts du Congrs a t la possibilit de favoriser la cration dentreprises culturelles dans l'espace Ibro-amricain. Cette rgion a un grand futur numrique avec une gnration puissante dentrepreneurs qui proposent de nouvelles solutions et de nouveaux modles d'affaires pour rpondre aux ncessits sociales, comme on a vrifi dans le Ier Concours Emprende con Cultura qui a compt avec plus de 550 projets innovateurs dune grande qualit et potentiel de croissance.

Le programme acadmique du Ve Congrs Ibro-amricain de culture, dirig par Javier Celaya, a compt avec la participation dimportantes personnalits nationales et internationales des nouvelles technologies de l'information et de la culture numrique : Daniel Innerarity (Universit du Pays Basque), Sandra Pecis (Terra), Frdric Martel (sociologue et auteur de Culture mainstream), Molly Barton (ditorial Penguin), Nick Stanhopese (plate-forme Wearewhatwedo.org.), Pablo Arrieta (expert en nouvelles technologies dIbro-amrique), Arancha Daz Llad et Eduardo Puig de la Bellacasa (Telefonica), Virginie Rouxel ( Labo de l'dition ), Juan Mateos-Garca (Nesta), etc.

This event has been also a space for debate for the cultural and creative Iberoamerican sector, with the presence of representatives from the USA and the EU as well as delegates of Iberoamerican cultural institutions, Instituto Cervantes, etc.

The Iberoamerican ministers have developed an active participation during the Conference through the institutional debate "Conversatorios" for approaching the challenges and opportunities of the digital age for the consolidation of the Iberoamerican Cultural Space as well as a proposal for establishing an Iberoamerican Digital Cultural Agenda.

One of the most solid commitments and innovations of the Conference has been the boosting of cultural entrepreneurship in Iberoamerica. The region has a great digital future thanks to a booming generation of entrepreneurs that are proposing new solutions and new business models as an answer to social needs. This has been proofed by the 1st Contest "Emprende con cultura" that has received over 550 innovative projects of high quality and potential for future growth.

The academic program of the 5th Iberoamerican Conference on Culture headed by Javier Celaya, has counted with the participation of important national and international personalities of new information technologies and digital culture: Daniel Innerarity (Universidad del Pas Vasco), Sandra Pecis (Terra), Frdric Martel (sociologist and author of Mainstream Culture), Molly Barton (Penguin publishing house), Nick Stanhopese (platform Wearewhatwedo.org.), Pablo Arrieta (Iberoamerican expert on new technologies), Arancha Daz Llad and Eduardo Puig de la Bellacasa (Telefnica), Virginie Rouxel ("Labo de l'dition"), Juan Mateos-Garca (Nesta), etc.

Cet vnement a produit une grande activit dans les rseaux sociaux, avec plus de 4 000 tweets et 12 millions de personnes, un chiffre qui s'ajoute aux 5 000 personnes qui ontt suivi lvnement en direct par la retransmission en streaming des principaux rapports, tables et interventions.

Plus de 1 400 personnes, 9 ministres de Culture de ibro-amricains et 174 rapporteurs ont particip durant trois jours dans 21 tables rondes. 20 expriences numriques, 21 projets de cration dentreprises culturelles, et des activits culturelles, travail en rseau et promotion de synergies on t prsentes.

En plus des chiffres et des statistiques, le Congrs a clarifi une chose : la reconversion du secteur culturel que nous prouvons dans nos jours nous approche de nouvelles faons de crer, accder et consommer la culture. Pour tous les professionnels du monde culturel (auteurs et diteurs, producteurs et ralisateurs, grants culturels, artistes plastiques, musiciens, acteurs, dessinateurs, etc.) on ouvre de nouveaux portes et chemins qui projettent leurs vieilles matires vers de nouveaux horizons pleins de dfis et de possibilits. Cette rvolution numrique affecte tous les processus de l'industrie culturelle : cration, production, distribution, commercialisation, promotion, consommation?

Les professionnels publics ou privs du monde de la culture, commente Javier Celaya, se sont embarqus dans un long voyage vers une Ithaque numrique pleine daventures et de nouvelles expriences. Il est ncessaire de prendre le meilleur du monde analogique, qui est beaucoup, mais aussi de laisser en arrire le vaste lest des prjugs culturels accumuls tout au long des sicles .

The event has produced a big activity in the social networks with more than 4,000 tweets and reaching an audience of over 12 million people added to the more than 5,000 that has followed the event by the streaming of the main lectures, conference tables and speeches.

There has been more than 1,400 people registered during its three days, with 9 Iberoamerican ministers of culture, 174 keynote speakers taking part in 21 round tables as well as 20 digital experiences, and 21 cultural entrepreneurship projects, cultural activities, work in network and boosting of synergies.

Apart from these numbers and figures, the Conference has made one thing clear: the restructuring of the cultural sector we are experiencing brings us near new forms of cultural creation, access and consumption. New doors and unforeseen roads project these old trades towards new horizons full of challenges and possibilities opened for all the professionals of the cultural world (writers and publishers, producers and film directors, cultural managers, plastic artists, musicians, actors, designers, etc). Thie digital revolution affects all the processes of the cultural industry: creation, production, distribution, marketing, promotion, consumption?

"The professionals of the world of culture both public and private, as Javier Celaya points out, have embarked on a long journey to the digital Ithaca full of adventures and new experiences. It is imperative to take the best of the analogical world, which is quite a lot, but also leave the big burden of the cultural prejudices accumulated during centuries".

Observer Saragosse

ProyectaAragon

ProyectAragon tient sa VIIe dition en novembre et dcembre 2013. Les sessions structurent leurs propositions en parallle avec les diffrentes productions audio-visuelles et les nouveux siges qui participent chaque anne, avec le sige central dans la Salle de confrences de la CAI au Paseo de la Independencia et dans le Centre d'histoires, en collaboration avec la Mairie de Saragosse. Cet dition aura un total donze siges, un atelier de vido-mapping, la premire du long-mtrage documentaire consacr Asuncin Balaguer, un hommage au producteur de cinma Eduardo Ducay, tables rondes, seize sessions de projection avec 84 ?uvres de 90 auteurs, dont seize internationales et le reste, 83 %, d'Aragonais. En outre, l'exposition virtuelle des travaux de lAragonais Iaki Villuendas, un des meilleurs dessinateurs d'affiches de cinma en ce moment. Le festival a apport comme nouveaut cette anne la premire du documentaire musical Land of Opportunity, de Pablo Arags, bas la trajectoire du groupe musical Siniestro Total au Teatro de las Esquinas
http://www.proyectaragon.es/descargate-el-programa-en-pdf/
Innovate
Etopia aborde les sorties professionnelles de l'innovation dans le forum Innovate, un point de rencontre et de dbat pour des compagnies innovatrices, des entrepreneurs et des entreprises de capitaux-risque. Etopia-Centre dart et technologie a accueilli le 3 dcembre 2013 le forum Innovate en abordant de questions d'actualit dans le panorama de l'innovation nationale comme de formules de financement, la cration de compagnies ou la sortie aux marchs internationaux. Les agents les plus significatifs de l'cosystme de l'innovation nationale actuelle se sont runis dans ce forum
Le programme a compt avec de diffrentes sections comme les technologies disruptives, la cration dentreprises globales, le networking, le growth capital en Espagne et le Corporate Venturing.
http://jovenempresainnovadora.com/

ProyectaAragon

ProyectAragon holds its 7th edition in November and December 2013. The sessions proposals have been articulated in parallel to the different audio-visual productions and headquarters that join every year this event. Its headquarters are the conference hall of CAI saving bank at Paseo de la Independencia and the Centre of Histories, in collaboration with the Municipality of Zaragoza. This years edition has a total of eleven venues, a video-mapping workshop, a release of a documentary film devoted to Asuncin Balaguer, an homage to the film producer Eduardo Ducay, round tables, sixteen film sessions with 84 films by 90 authors, 16 of them produced abroad and the rest, an 83%, from Aragon. Besides that, the virtual exhibition of the works of Iaki Villuendas, an artist from Zaragoza and one of the best designers of film postcards. The music documentary Land of Opportunity by Pablo Arags, based on the life of the rock band Siniestro Total, has been released this year at Teatro de las Esquinas.
http://www.proyectaragon.es/descargate-el-programa-en-pdf/
Innovate
Etopia approaches the entrepreneurial possibilities of innovation in its Innovate forum, a place of meeting and debate for innovative companies, entrepreneurs and venture capital firms. Etopia-Centre of Art and Technology held 3 December 2013 this event in which current issues on national innovation such as funding ways, creation of firms or the presence in international markets were debated. The most important agents of national eco-systems of innovation have met in this forum.
The program included different sections such as Disruptive Technologies, Creation Global Firms, Networking, Growth Capital in Spain and Corporate Venturing.
http://jovenempresainnovadora.com/

Pasarela Media (Passerelle des mdias). Les meilleures crations aragonaises numriques
Etopia-Centre dart et technologie a organis la fin de novembre la deuxime dition de la Pasarela Media avec lexposition de projets de crateurs aragonais dans le domaine des nouveaux mdias choisis en 2013.
Pasarela Media est une plate-forme pour choisir et reconnatre les meilleures ?uvres faits rcemment dans le cadre de laudio-visuel dAragon par rapport aux technologies avances et aux nouveaux mdias numriques pour supporter ses crateurs et promouvoir la diffusion leurs oeuvres
Les contenus ont t :
- Ernesto Sarasa : Zaragoza en cada lugar, un projet transmedia
- Imascono Art : Ralit augment applique au dessin textile
- Ana Castaosa : NO-RES et la recherche de financement crowdfunding (Prix Documente Madrid 2012)
- Gayarre infographie : alone "the trailer and the movie", visualisation architectonique (candidat aux prix CGarchitect 2013, considrs comme les Oscars de l'info-architecture)
- Diego Gutirrez (Graphics and Imaging Lab) : Dernires avances en informatique graphique et image computationnelle
Javier Vegas : Techniques stroscopiques et 3D. Applications didactiques.
http://www.zaragoza.es/ciudad/noticias

"Pasarela Media" ("Media Catwalk"). The best Aragonese creations in digital media
Etopia-Centre of Art and Technology held at the end of November the second edition of "Pasarela Media", showing the projects made by Aragonese creators in 2013 in the new media sector.
"Pasarela Media" is a program acting as a platform to choose and find the best audio-visual works made recently in Aragon and linked to advanced technologies and the new digital media as a way to support its creators and its dissemination.
Its contents have been:
- Ernesto Sarasa: Zaragoza en cada lugar, a transmedia project
- Imascono Art. Enhanced reality applied to textile design
- Ana Castaosa: NO-RES and the search for crowdfunding (Documenta Prize Madrid 2012)
- Gayarre computer graphics: alone 'the trailer and the movie', architectural visualization (nominated to the CGarchitect Awards 2013, the Oscars of computer graphic architecture)
- Diego Gutirrez (Graphics and Imaging Lab): last advances on graphic computing and computer image
- Javier Vegas: stereoscopic techniques and 3D. Didactic applications.
http://www.zaragoza.es/ciudad/noticias

Observer les Entreprises Culturelles de Saragosse

Desiderata

Nous interviewons Arantza Garcia et Elena del Diego, partenaires de l'entreprise Desiderata Proyectos Culturales

Comme a-t-il surgit l'ide de crer ce projet et pourquoi ? Quelle est la diffrence entre votre projet et celui dautres ?

L'ide de crer l'entreprise a surgit il y a 6 ans comme le rsultat naturel de notre chemin professionnel.
Nous sommes licencis en Histoire de l'art spcialises dans ducation et muses (nous avons tudes de troisime cycle universitaire d'ducation et muses et le Master de Muses, ducation et communication de la Facult de sciences humaines et de l'ducation de Huesca).
En 2006 nous avons commenc travailler de manire individuelle pour de diffrentes institutions et nous avons vu qu'il y avait une demande relle de ce type de profil professionnel. Par consquent nous considrions la viabilit de crer une entreprise que nous permettrait d'engager de personnel pour pouvoir aborder de projets que nous ne pouvions pas faire nous seules.

Finalement nous avons cre cette entreprise en fvrier 2007.
Une des spcificits de Desiderata cest que nous collaborons avec des personnes de diffrentes disciplines (ducation, histoire de l'art, beaux arts, ducation spcialise, animation, etc.), avec une vaste trajectoire professionnelle. La spcialisation et le travail d'quipe, la formation permanente ainsi que la mise en commun des connaissances, nous permettent d'offrir un travail innovateur et effectif. En outre, nous appliquons la mthod adquate chaque type de client, base sur la participation, le dialogue et la dcouverte. Cest prcisment pour et pour notre participation dans de diffrents projets de formation et coopration professionnelle que nous nous sommes formes pour mener bien une offre spcifique pour un public avec des ncessits ducatives spcifiques et pour de personnes avec de problmes psychiques.
En Desiderata nous veillons nos projets avec le dvouement ncessaire et chacun d'eux est spcial et spcifique pour nous. Nous cherchons un rsultat professionnel, cratif et responsable.

Quelles difficults avez-vous trouv ? Avez-vous reu de laide ?

Difficults, principalement conomiques. Les entreprises qui nont pas une facturation trs haute, comme la ntre, doivent veiller beaucoup la gestion conomique, parce que tu ne sais jamais quand tu seras pay par un service, mais les frais, surtout ceux de personnel, il faut les payer ponctuellement. Les fonctionnaires avec qui nous avons toujours travaill nous ont aides dans la mesure de leurs possibilits.

Le fait de ne pas avoir un sige physique o travailler a t aussi un problme, mais nous lavons rsolu comme nous pouvons.

Finalement nous avons cre cette entreprise en fvrier 2007.
Une des spcificits de Desiderata cest que nous collaborons avec des personnes de diffrentes disciplines (ducation, histoire de l'art, beaux arts, ducation spcialise, animation, etc.), avec une vaste trajectoire professionnelle. La spcialisation et le travail d'quipe, la formation permanente ainsi que la mise en commun des connaissances, nous permettent d'offrir un travail innovateur et effectif. En outre, nous appliquons la mthod adquate chaque type de client, base sur la participation, le dialogue et la dcouverte. Cest prcisment pour et pour notre participation dans de diffrents projets de formation et coopration professionnelle que nous nous sommes formes pour mener bien une offre spcifique pour un public avec des ncessits ducatives spcifiques et pour de personnes avec de problmes psychiques.
En Desiderata nous veillons nos projets avec le dvouement ncessaire et chacun d'eux est spcial et spcifique pour nous. Nous cherchons un rsultat professionnel, cratif et responsable.

Quelles difficults avez-vous trouv ? Avez-vous reu de laide ?

Difficults, principalement conomiques. Les entreprises qui nont pas une facturation trs haute, comme la ntre, doivent veiller beaucoup la gestion conomique, parce que tu ne sais jamais quand tu seras pay par un service, mais les frais, surtout ceux de personnel, il faut les payer ponctuellement. Les fonctionnaires avec qui nous avons toujours travaill nous ont aides dans la mesure de leurs possibilits.

Le fait de ne pas avoir un sige physique o travailler a t aussi un problme, mais nous lavons rsolu comme nous pouvons.

Qu'est-ce que vous a apport mener bien cette initiative ?

D'une part, la possibilit de dvelopper le travail que nous voulons et qui aurait t impossible de le faire dune autre manire parce que la majorit des services ducatifs des muses ont t externalises.
D'autre part, nous avons entrepris de projets professionnels qui nous ont enrichi personnellement et professionnellement, aussi par le contenu que par les personnes que nous avons connu dans le chemin.
Et quelque chose de trs important, la libert de pouvoir faire les projets que nous croyons les plus intressants chaque moment.

Quels projets vous tes en train de dvelopper en ce moment ? Et en collaboration avec d'autres entreprises ?

En ce moment nous sommes en train de dvelopper de projets pdagogiques dans les muses municipaux de Saragosse, le muse dart contemporaine Pablo Serrano et le Gouvernement de la province de Huesca, et aussi de diffrentes activits ducatives dans de centres scolaires par le Dpartement d'ducation de la Mairie de Saragosse.

Nous avons lanc plusieurs projets d'accs lart contemporain pour de personnes avec de ncessits ducatives spciales.

Nous ne faisons aucun de ces projets en collaboration avec d'autres entreprises mais avec des tablissements publics.

Quelle serait votre recommandation quelqu'un qui veut ouvrir une entreprise ?
Patience, persvrance, imagination et formation permanente. Les premires annes sont trs dures conomiquement, jusqu' te faire une place, et tu dois travailler beaucoup. Ensuite, tu ne peux pas tre satisfait avec ce que tu a obtenu, il faut amliorer constamment le service que tu offres.

Merci beaucoup de votre collaboration

Nstor Lizalde

Nous interviewons Nstor Lizalde, artiste indpendant de l'entreprise Nstor Lizalde-Nuevos Medios

Comme a-t-il surgi l'ide de crer ce projet et pourquoi ? Quelle est la diffrence entre votre projet et celui dautres ?

Mon profil est artistique, li au monde audio-visuel et aux nouvelles technologies. Comme artiste, je consacre la plus grande partie de mon activit la cration d'?uvres pour de circuits du monde de l'art, mais tant donn mes tudes et exprience avec les nouvelles technologies, mon profil professionnel est hautement spcialis et je peux aborder de projets d'image numrique trs exprimentaux. Cette combinaison de technique et dart est un facteur diffrentiel, cest pourquoi je suis cherch pour faure de projets dapproches cratives avec un composant technologique important o on cherche en outre une intentionnalit artistique, ce qui pourrait tre compris comme une signature d'auteur.

Quelles difficults avez-vous trouv ? Avez-vous t aid ?

Les difficults que j'ai trouves ont t toujours techniques. Daprs ma
exprience, la limite est marque par la connaissance et l'accs la technologie, mais heureusement on peut abord toujours en faisant des tudes et d'investissements conomiques qui aujourd'hui sont plus viables qu'il y a seulement quelques annes, bien que mon plus grand problme continue tre d'aborder les cots de production de mes travaux.
Le support institutionnel est toujours important dans la cration artistique. Dans mon cas j'ai reu du support pour la diffusion de mes crations artistiques et la possibilit de communiquer mon travail par de discussions, ateliers et confrences.

Qu'est-ce que vous a apport mener bien cette initiative ?

Dans le domaine de l'art il y a seulement une option, on peut seulement avancer par l'initiative personnelle et ce processus te fait apprendre devenir un professionnel de la cration artistique. On apprend finalement rendre possible ce qui on a besoin de faire possible.

Quels projets vous tes en train de dvelopper en ce moment ? Et en collaboration avec d'autres entreprises ?

Je collabore en ce moment avec le Centre dart et technologie de Saragosse ETOPIA. Je suis en train de dvelopper une interface de contrle pour sa double faade led, un cran double de 600 m2 avec de capacit pour mettre des image en mouvement, une des plus grandes en Europe. Ma tche dans ce projet est la mise en marche du systme, en faisant face aux difficults techniques de cet immense dispositif et en dveloppant un logiciel pour contrler l'mission de tout type de contenus et de son exprimentation pralable par la cration d'un simulateur 3D pour visualiser les contenus avant d'tre mis. Il s'agit de concevoir une interface qui fournira l'accs ce nouveau support pour des artistes et groupes intresss exprimenter avec les possibilits de cette technologie.

Quelle serait votre recommandation quelqu'un qui pense crer une entreprise ?

Faire ce que tu veux. Il s'agit d'une longue course et il faut tre trs constant et avoir de la motivation ncessaire pour travailler bien qu'il ne soit pas toujours facile. la fin c'est une question de parier fort sur toi-mme.

Qu'est-ce que vous a apport mener bien cette initiative ?

Dans le domaine de l'art il y a seulement une option, on peut seulement avancer par l'initiative personnelle et ce processus te fait apprendre devenir un professionnel de la cration artistique. On apprend finalement rendre possible ce qui on a besoin de faire possible.

Quels projets vous tes en train de dvelopper en ce moment ? Et en collaboration avec d'autres entreprises ?

Je collabore en ce moment avec le Centre dart et technologie de Saragosse ETOPIA. Je suis en train de dvelopper une interface de contrle pour sa double faade led, un cran double de 600 m2 avec de capacit pour mettre des image en mouvement, une des plus grandes en Europe. Ma tche dans ce projet est la mise en marche du systme, en faisant face aux difficults techniques de cet immense dispositif et en dveloppant un logiciel pour contrler l'mission de tout type de contenus et de son exprimentation pralable par la cration d'un simulateur 3D pour visualiser les contenus avant d'tre mis. Il s'agit de concevoir une interface qui fournira l'accs ce nouveau support pour des artistes et groupes intresss exprimenter avec les possibilits de cette technologie.

Quelle serait votre recommandation quelqu'un qui pense crer une entreprise ?

Faire ce que tu veux. Il s'agit d'une longue course et il faut tre trs constant et avoir de la motivation ncessaire pour travailler bien qu'il ne soit pas toujours facile. la fin c'est une question de parier fort sur toi-mme.

Observing Europe

Among the most important festivals Printemps des Potes, that has taken place in the streets, schools, cafs and museums of Paris, offering recitals, debates and exhibitions devoted to the art in verse, printempsdespoetes.com); and the Music Biennale 2013, International Festival of Contemporary Music forming part of Venice Biennial, with works of contemporary composers from the whole world (labiennale.org). Several festivals took place in Germany: one devoted to the brothers Grimm with exhibitions and tell-tales of unforgettable stories such as Cinderella, Snow White or Hansel and Gretel, in Kasel; and another festival devoted to the bicentenary of the birth of Richard Wagner with the Wagner Festival and the opening of a museum devoted to the great musician in Leipzig.

Finally, we can highlight a new cultural initiative carried out in 2013 in Britain: the designation of the Cultural Capital of the United Kingdom. The first city chosen has been Londonderry, in Northern Ireland, offering an agenda of theatre, ballet, music, a triathlon, lots of rugby and several interesting exhibitions. As a curiosity, it took place the biggest dance of history (Guinness Record).

Observer les Entreprises Culturelles de Saragosse

Teatro de las Esquinas

Nous interviewons Mara Lpez Insausti, directrice du Teatro de las Esquinas

Comment a-t-il surgit l'ide de crer ce projet et pourquoi ? Quelle est la diffrance entre votre projet et celui dautres ?

Il a surgit de la ncessit de continuer dvelopper notre activit comme une compagnie de thtre, trouver notre place dans notre ville, maintenir un dialogue continu avec le public et grandir du point de vue de la crativit et de lentreprise.

Notre proposition est diffrente, un espace scnique intgral o arrivent de choses tout le temps, un lieu o les habitants peuvent jouir de la culture dans une atmosphre proche et amicale. Nous nous approchons lide thtrale europenne dans le sens de rcuprer les thtres comme de centres de relations sociales, la culture comme axe relationnel, o tu peux voir une ?uvre et la commenter en jouissant d'un bon dner ou en prenant un coup pendant que tu coutes un bon groupe de musique. Tu peux assister de classes de musique, de thtre ou de danse et te mettre en rapport ensuite avec les artistes du Thtre; partager l'exprience avec eux.
Saragosse navait pas en espace similaire et il ny a pas beaucoup en Espagne.

Quelles difficults avez-vous trouv ?

Les difficults logiques de financement dans un projet si grand.
La manque de comprhension de quelques responsables politiques et citadins dsinforms qui ne comprennent pas notre modle de fonctionnement, un modle nouveau et complexe, et que nous sommes un espace public de gestion prive avec vocation culturelle. Notre intrt n'est pas de nous enrichir conomiquement mais d'enrichir culturellement la ville; tre durables comme entreprise pour pouvoir continuer offrir le meilleur.

Avez-vous reu daides ?

Oui, on trouve toujours de l'aide quand l'ide et bonne et on est convaincu du projet. Notre aide a t d'obtenir des prts dans de temps de difficiles grce au support de nos familles et amis proches ; les habitants du quartier Delicias, qui ont compris le projet et en participent aussi, le conseiller de Culture et de grands projets et en gnral tous les citadins qui viennent jouir du thtre. Nous avons aussi reu le soutien moral de la Fdration d'entreprises des arts scniques, FAETEDA et des reprsentants de CEPYME Saragosse.

Qu'est-ce que vous a apport mener bien cette initiative ?

Un changement vers la croissance dans tous les sens, personnel, du travail et dentreprise. Beacoup de travail, de problmes normes et beaucoup de satisfactions.

Quels projets vous tes en train de dvelopper en ce moment ?

Le Teatro de las Esquinas est un projet en permanent dveloppement qui a besoin de beaucoup d'nergie et nous continuons aussi avec nos projets comme une compagnie de thtre qui voyage et joue constamment.

Avez-vous reu daides ?

Oui, on trouve toujours de l'aide quand l'ide et bonne et on est convaincu du projet. Notre aide a t d'obtenir des prts dans de temps de difficiles grce au support de nos familles et amis proches ; les habitants du quartier Delicias, qui ont compris le projet et en participent aussi, le conseiller de Culture et de grands projets et en gnral tous les citadins qui viennent jouir du thtre. Nous avons aussi reu le soutien moral de la Fdration d'entreprises des arts scniques, FAETEDA et des reprsentants de CEPYME Saragosse.

Qu'est-ce que vous a apport mener bien cette initiative ?

Un changement vers la croissance dans tous les sens, personnel, du travail et dentreprise. Beacoup de travail, de problmes normes et beaucoup de satisfactions.

Quels projets vous tes en train de dvelopper en ce moment ?

Le Teatro de las Esquinas est un projet en permanent dveloppement qui a besoin de beaucoup d'nergie et nous continuons aussi avec nos projets comme une compagnie de thtre qui voyage et joue constamment.

Et de projets en collaboration avec d'autres entreprises ?

Le Teatro de las Esquinas est le rsultat dune collaboration entre deux entreprises en cherchant des alliances avec d'autres entreprises pour presque tous ses projets. Nous travaillons aussi en collaboration et nous coproduisons spectacles et vnements. Nous croyons fermement la collaboration, nous aimons travailler de cette manire, et nous sommes convaincus que c'est la manire la plus enrichissante, formative et crative de sortir en avant les projets.

Quelle serait votre recommandation quelqu'un qui pense crer son entreprise ?
tre trs raliste avec les ncessits ou les gots du public et tre sur que ce que tu fais peut intresser au moins une minorit. Compter avec un bon conseiller-administrateur qui peut vous aider crer l'entreprise sans le risque ajout d'une mauvaise gestion. tre ouvert pour viter les obstacles et si on peut le faire accompagn beaucoup que seul.

Observer Spagne

Publication du Livre blanc de la musique en Espagne 2013

Les rsultats de cette tude commande par Promusicae, Association de compagnies discographiques de lEspagne, l'Universit Pompeu i Fabra, montrent que la musique la plus vendue est la musique en support numrique et aussi sans support, et que celui-ci cest le secteur culturel qui produit plus de recettes, au-dessus du cinma, les magazines et les livres.
Les recettes par vente en format numrique ont considrablement augment mais la croissance est lente d la piraterie. Laugmentation la plus grande a t dans les services d'coute par souscription comme Spotify, Deezer ou Napster. Celle-ci cest la principale source de recettes du secteur musical et lespoir de l'industrie discographique.
Par recettes, l'Espagne est dans la septime position du march europen, par-dessous des pays comme la Sude avec presque 40 million d'habitants moins que lEspagne. http://www.promusicae.es/libroblanco/2013/es/

On publi l'Annuaire de statistiques culturelles 2013

Selon cet annuaire, on a rduit le nombre d'entreprises culturelles en Espagne et aussi le nombre d'employs. L'emploi culturel a pass du 2,7% au 2,6% du PIB. Pendant l'anne 2012, 124 entreprises de cinma et de tlvision ont ferm et le nombre de spectateurs de cinma a t rduit en 4.1 millions.

On indique aussi de mauvaises nouvelles par rapport la musique et au thtre : 16 salles et 365 compagnies ont ferm.

Par rapport au monde de ldition, 129 ditoriaux ont ferm. Les bonnes nouvelles sont que 14 nouvelles compagnies de danse ont t crs.

http://www.mcu.es/estadisticas/docs/capitulos_graficos/AEC2013/AEC_2013.pdf

Rduction dun 12,4% du support du Gouvernement au secteur audio-visuel.

Le fonds de protection de la cinmatographie en Espagne en 2014 a t rduit un 12,4% en 2014 par rapport 2013.

Espagne destine la cinmatographie et au secteur audio-visuel 23 fois moins que la France, une dixime partie de l'Allemagne et une troisime partie de l'Allemagne.

Dapr la Fdration de producteurs audio-visuels espagnols (FAPAE), l'industrie de l'audiovisuel est forme par plus de 400 entreprises qui donnent demploi direct plus de 11 000 professionnels.
http://fapae.es/archivos/memoria2012/memoria2012_fapae.html#p=128

Observer l'Europe

tude sur la collaboration entre des muses urbains et ruraux

L'Institut fdral allemand de recherche sur le logement, las affaires urbaines et le dveloppement territorial (BBSR) a rcemment publi une tude appele StadtLandKultur-Museumspartnerschaften zwischen Stadt und Land ( Culture urbaine- rural en collaboration entre de muses des villes et des zones rurales ). L'tude analyse les modles de collaboration et financement entre les muses d'art des zones rurales et les muses des villes et secteurs urbains dans le cadre des politiques de dveloppement territorial et de l'intrt pour sauvegarder les infrastructures rurales.


Publication de la recherche Muses de l'Europe dans le XXIe : dfinition du cadre

Le projet MeLa-Museos lge des migrations, en rinterprtant le patrimoine culturel de l'Europe dans le XXIe sicle a pour but la recherche sur le rle des muses dans la construction et la divulgation du patrimoine culturel europen. Comme rsultat d'un des travaux de recherche encadrs dans ce projet apparat le livre Muses de l'Europe dans le XXIe sicle : dfinition du cadre - Vol.3 , qui rassemble les observations prliminaires drives de l'tude pour explorer les tendances actuelles dans les muses contemporains europens, spcialement en ce qui concerne l'architecture et le dessin des expositions.

Droits de proprit intellectuelle et industries cratives et culturelles

L'tude Droits de proprit intellectuelle et industries intensives : contribution l'exercice conomique et l'emploi en Europe a t fait par le Bureau pour l'harmonisation sur le march intrieur (OHIM) par l'Observatoire de l'Union europenne sur les infractions des droits de proprit intellectuelle et du Bureau europen de brevets. Centr sur l'conomie de l'Union europenne, le travail indique, entre d'autres donnes, quun 40 % de l'activit conomique totale dans le cadre de l'UE est produit par les industries intensives, celles qui ont un pourcentage plus grand d'utilisation des droits de proprit intellectuelle. Le rapport inclut une annexe avec une liste des industries incluses dans ce groupe, entre lesquelles on trouve celles du secteur culturel et cratif.

IIIe EDITION DES RENCONTRES CRATIVES

La Fondation Asie-l'Europe (ASEF) en collaboration avec Arts Network Asie (ANA) et le rseau europen Trans Europe Halles (TEH) lancent une convocation de propositions pour la troisime dition de ses Rencontres cratives , pour encourager l'change entre des artistes et des professionnels culturels de l'Asie et l'Europe et faciliter une meilleure comprhension entre les deux rgions.
D'autre part et vu le succs de ces rencontres, lASEF lance pour la premire fois la convocation pour ses rseaux cratifs, une initiative de la fondation pour fortifier son rle comme lien entre les rseaux culturels de l'Asie et de l'Europe.
http://www.fundesarte.org/blog/2013/07/08/convocatoria-de-propuestas-para-los-encuentros-creativos/

LES FEMMES DANS LHISTOIRE DE LAFRIQUE

L'UNESCO prsente Les femmes dans l'histoire africaine : un outil d'apprentissage qui raconte l'histoire des femmes protagonistes de la lutte pour le dveloppement
Personne ne compte jusqu' quel point les femmes africaines ont t l'avant de la lutte pour le dveloppement de la rgion , a affirm Nkopsazana Dlamini Zuma, prsident de la Commission de l'Union africaine (CUA) pendant un forum sur les mdias qui a eu lieu au dbut de novembre Addis Abeba. Par cet outil d'apprentissage l'UNESCO souligne le rle principal des femmes dans l'histoire de l'Afrique et dans son dveloppement, par l'utilisation des technologies de linformation et la communication (TIC).
Irina Bokova, directrice gnrale de l'UNESCO, a inaugur Les femmes dans l'histoire africaine , un outil d'apprentissage en ligne compose de bandes comiques, bandes sonores et de diffrents matrielles didactiques en offrant de connaissances sur les femmes qui ont t protagonistes de l'histoire de l'Afrique et de leur diaspora. La plate-forme est consacre aux tudiants, pdagogues et ducateurs, ainsi qu' tous les personnes intresss connitre l'histoire gnrale de l'Afrique, particulirement le rle des femmes dans le dveloppement conomique, social, culturel et politique de la rgion.

La cration de cet outil pdagogique reprsente un pas fondamental pour le dveloppement et la diffusion de la connaissance sur la participation des femmes dans l'histoire africaine, ainsi que la lutte contre les prjugs et les strotypes, fait dans le cadre du projet sur l'utilisation pdagogique de l'histoire gnrale de l'Afrique. Pour utiliser cet outil avec succs il est ncessaire de modifier et de mettre jour l'information initialement disponible dans les huit volumes de la collection, ce qu'implique pas seulement l'utilisation dinformation et technologies de la communication nouvelles (actuellement disponibles et largement utilises dans le continent africain), mais aussi la rvision des contenus pour faire des avances dans le domaine des tudes historiques. Il est ncessaire pourtant de prter une attention particulire au rle jou par les femmes dans l'histoire de l'Afrique, depuis la fin de la phase 1, de la sphre des tudes sur les questions du genre et du rle crucial des femmes dans l'histoire de ce continent.
http://www.unesco.org/new/es/media-services/single-view/news/unesco_launches_women_in_african_history_an_e_learning_tool_to_tell_the_story_of_women_at_the_forefront_of_development/

FORUM DE COOPRATION CULTURELLE DASIE 2013
Le Vietnam vote pour une plus grande coopration culturelle en Asie

Une dlgation vietnamienne prend part dans le Forum de coopration culturelle de l'Asie 2013, inaugure ce jeudi Hong Kong (Chine) avec la participation de reprsentants dautre 10 pays de la rgion.

Pendant son intervention, le ministre de Culture, sports et tourisme du Vietnam, Ho Anh Tuan, a soulign l'important rle du secteur culturel, notamment de la littrature, dans le dveloppement humain. Il a inform sur les politiques de son pays pour dvelopper la crativit littraire et protger les ?uvres nationales. Il a manifest le dsir des pays asiatiques de fortifier la collaboration culturelle dans le contexte de lintgration internationale.

En concidant avec cet avis, les dlgus participants ont valu le Forum de Coopration de l'Asie 2013 comme une bonne occasion qui aidera unir les importantes cultures de la rgion et aussi diffuser les caractristiques identitaires de chaque nation membre. On a propos aussi de mesures pour renforcer les changes culturels et la solidarit entre les tats asiatiques.

http://vovworld.vn/es-es/Noticias/Vietnam-formula-voto-por-mayor-cooperacion-cultural-en-Asia/195219.vov



Apells

XXIXe Concours de rcit Ville de Saragosse

La Mairie de Saragosse convoque le XXIXe CONCOURS DE RCITS VILLE DE SARAGOSSE.
www.zaragoza.es/ciudad/ayto/enlace/gestionmunicipal/premiosyconcursos/relatos-2014.htm


Xe Prix international de roman historique Ville de Saragosse 2014

Le prix est convoqu par la Mairie de Saragosse avec la collaboration de la Commission permanente du livre de Saragosse

http://www.zaragoza.es/ciudad/ayto/enlace/gestionmunicipal/premiosyconcursos/novela-2014.htm


Dmontages, re/appropriations et intrusions

Organise par Action culturelle espagnole (AC/E) et le Muse D'Estrmadure et Ibro-amricain d'art contemporain (MEIAC), en collaboration avec la Mairie de Saragosse, cet vnement est prsent comme un laboratoire mobile en ayant pour but redfinir les pratiques de l'art des rseaux. Gustavo Romano est le commissaire de cette exposition qu sera inaugure le 26 septembre dans le Centre dart et technologie de Saragosse (Etopa). On pourra visiter lexposition jusqu'au 12 janvier 2014.

http://www.culturaiberoamerica.org/inauguradas-las-primeras-exposiciones-del-v-congreso-iberoamericano-de-cultura/